Ma 200eme

Publié le par Satyre

Ce matin un nouveau cap a été franchi, j'ai fait ma deux centième plongée. Ce chiffre, je n'en doute pas en fera sourire plus d'un car nombreux sont ceux ici qui en ont quelques centaines ou milliers de plus mais il n'empêche que cette plongée a une saveur particulière pour moi. Et puis 200 plongees en 30 mois c'est pas si mal pour un Parisien \:D/ 

07h50: Mon réveil sonne... J'ai du mal à quitter le lit et j'active le mode répétition, il sonnera de nouveau dans 10 mins. Je me rendors du sommeil du juste.:bn 
08h00: Mon réveil sonne... de nouveau... Il faut vraiment que je me lève mais j'ai fait la "chouille" avec des copains parisiens hier soir et la c'est dur... Je ne suis pas saoul mais je me suis couche a 03h00 du mat quand même...
08h10: Mon réveil sonne... encore... Branles bas de combat. Je dois être au centre de plongée dans 35 min max et j'ai une bonne demi heure de route tout de même. Ce matin c'est le SOUM .
08h26: La douche a été expédiée, je suis habillé, le 2x12L rempli de bon Nitrox30 ainsi que la 7L d'Oxygène sont dans le coffre, le phare aussi. Je quitte la maison sur les chapeaux de roues. Pas question de passer par la côte, c'est plus beau plus sympa mais aussi trop long. Le compteur s'affole sur la voie express, 110, 120, 130 km/h... et me voila à Lorient. Pénétrante, Rond Point de la base sous marine, direction Lamor, je peux accélérer de nouveau...
08h48: Je me gare sur le parking, je décharge mais blocs (c'est super lourd un bi) et le phare. 

Aujourd'hui c'est décidé, je vais enfin plonger avec ma plaque en Inox achetée en Novembre dernier. J'ai équipé cette plaque du Cinch, le dernier gadget d'Halcyon pour régler un harnais DIR. Dispositif que je n'ai encore jamais testé lui non plus d'ailleurs. Je grée mon bloc, file au vestiaire pour enfiler l'étanche et je suis prêt dans les temps.
On embarque, on est une dizaine de plongeurs sur le bateau: 6xN3, 4xN2, un BEES, ainsi que le pilote du bateau qui est aussi le DP et qui fera la sécurité surface.
Le ciel est bleu, avec quelques nuages pour en casser la monotonie et un magnifique soleil brille de son éclat même si la température de l'air est d'a peine d'une vingtaine de degrés. La mer est relativement calme et ca ne secoue que très légèrement. A mi chemin du site de plongée, un des plongeurs crie: "Dauphins!" son doigt pointé vers l'horizon. Nous tournons la tête dans la direction qu'il indique et effectivement nous apercevons plusieurs dauphins :dlp qui bondissent hors de l'eau a bâbord pas loin de nous. Le pilote maintient sa vitesse, les dépasse, puis ralenti un peu. Mais nous nous sommes trop écartés. Qu'a cela ne tienne nous avons le sourire et secrètement j'espère qu'ils viendront nous faire un petit coucou sur l'épave.
Une vingtaine de minutes après notre départ du port nous arrivons sur le site de plongée: le sous-marin allemand U171 coulé entre l'île de Groix & Lorient. L'épave est repérée au sondeur et est balisée avec une gueuse. Il n'y a pas un pet de courant :mrgreen:. Le DP constitue les palanquées. Mes binômes N3 ont tous les deux des 15L et l'un plonge a l'air, et l'autre au Nx30. Avec le 2x12L et la deco O², j'ai de quoi voir venir :lol:. Si je m'encombre ainsi c'est juste pour développer le maximum de sensations et d'habitudes en configuration "lourde". La palanquée de N2 sera la première à descendre pour que le BEES sécurise la gueuse. A ma demande, ma palanquée sera la dernière à partir. Je m'équipe sans stress avec l'aide du DP. Le Cinch est d'une simplicité infantile a condition d'avoir le bi qui repose sur quelque chose. On se met à l'eau que je sens fraiche a travers ma toile. On descend le long du bout et passé les 15m la visibilité s'améliore. Il y a bien 5m voir limite une dizaine. On arrive sur le kiosque, on se promène gentillement. Je fais a deux reprises une pose/reprise de deco sans soucis. J'essaie de faire un V-Drill, et aarrrrrrrrghhh, j'ai mal réglé la position du robinet du manifold >(. Je continue la plongée, profitant de la visi. Ça me permet aussi de tester mieux mon phare MetalSub. L'halogène ça n'éclaire pas aussi bien que le HID ou la LED mais les couleurs sont plus chaudes. Quand, je serai riche, on verra mais pour le moment, je "kiffe" :mrgreen: . 
Revenons à la plongée. Après avoir observé l'arrière, on poursuit par bâbord, on cherche dans les tubes de ballast et les différentes ouvertures du congre. Mais je ne vois rien, sinon un enchevêtrement de câbles. Il me semble qu'il y a moins de vie que la dernière fois mais bon, la dernière fois je ne voyais rien au-delà d'un ou deux mètres. Ce qui n'a pas changé en revanche c'est la faune fixée qui est relativement pauvre. Mais l'atmosphère générale est géniale. On arrive sur la partie avant, qui est complètement ouverte, nous la et passons à tribord. Un petit arrêt s'impose pour observer une des deux hélices d’un mètre quatre vingt douze de diamètre. PLus loin, j'essaie de retrouver un trou dans lequel j'avais aperçu un énorme congre la dernière fois mais rien, je ne trouve rien [-X 
On continue notre exploration et nous voila de retour a l'avant. On tourne autour du kiosque, j'essaie de voir la lentille du périscope mais il me semble que tout est concrétionné.
18 min, on a fait le tour et les consignes du DP étaient 20 mins max. Un de mes binômes défait le noeud, je déplace la gueuse et je l'éloigne d'une dizaine de mètres de l'épave. Mes binomes ont entamé la remontée, je les suis mais beaucoup plus lentement a environ 6m/min. Arrivé aux 6m, le Vytec m'affiche 4 min de déco. Je bascule sur O² (je rappelle que c'est une plongée d'exercice aussi) et j'ai encore 4 min #-o. Mon binome qui est en Nx30 a aussi 4 min (Vyper, donc même algo de chez Suunto), tandis que celui qui est à l'air en a 11. Ca sera 11 minutes pour tout le monde. Moi confortablement mis dans mon étanche, ça ne me gène point :).
Quand il a fini, nous remontons tous au bateau après 36 minutes de plongée. Se déséquiper avec le Cinch s'avère plutôt fastoche. C'est vraiment chouette ce système =D>.
Je suis content de ma plongée. Après un verre de thé ou café pour tous, nous remettons le cap vers le port. Au milieu de la Rade, nous les apercevons de nouveau... les Dauphins !!!
Cette fois ci, on se rapproche et pendant une grosse demi heure nous passons d'un groupe à l'autre. Ils sont au moins 20 à 25 individus: mâles, femelles et petits. Ils semblent jouer, mais nous comprenons que si notre présence (on est le seul bateau) en amuse certains, ils sont entrain de chasser. Les mouettes qui piquent dqns l'eau un peu plus loin semble indiquer clairement la présence d'un banc de poissons. On ne se lasse pas de les voir se mouvoir, bondir hors de l'eau ou filer à toute allure sous le bateau avec grâce et élégance.
Admiratif, nous finissons par les quitter, le sourire aux lèvres, l'esprit léger, complètement sous l'emprise de leur charme. 
Qu'aurais je pu demander de plus qu'une belle matinée, une superbe plongée, sur un site mythique avec une belle visi et une envoutante rencontre avec des Dauphins pour ma 200ème ? :de :de 

"What Else?" ou "Parce que je le vaut bien"....
:ola :ola 
---
Il va vraiment falloir que je casse ma tirelire pour un appareil photo associé à un caisson subaquatique un de ses 4, moi !

Publié dans Recreational

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article